La marche des géants

Ils sont immenses et actifs! Les géants sont en marche, bousculant au passage bien des concurrents et, surtout, bien des habitudes de consommation qu’ils remodèlent à coup d’innovations technologiques à peine imaginables il y a deux décennies seulement. Qui Amasont ces géants? Ce sont Amazon et Google (aujourd’hui filiale de l’entreprise Alphabet) qui, tout dernièrement, ont chacun dévoilé des ententes avec les géants du commerce de détail et de l’alimentation que sont Whole Foods Market et Walmart.

Les faits, d’abord! On annonçait la semaine dernière le partenariat conclu entre Google et Walmart, partenariat qui aura pour effet de permettre la vente de milliers d’articles du marchand de l’Arkansas sur la plateforme de commerce en ligne Google Express. Question de ne pas être en reste, Amazon a elle aussi récemment annoncé son intention de mettre la main sur Whole Foods Market, la chaîne de 456 grandes surfaces spécialisées en alimentation biologique, pour la somme de 13,7 milliards USD.

À la conquête de l’univers virtuel

Pourquoi de telles ententes? L’évidence saute aux yeux. Deux géants technologiques, Google et Amazon, présents dans l’univers virtuel : le premier monopolise à l’échelle planétaire la recherche sur l’Internet, le second en fait tout autant avec le commerce de détail en ligne. Quant au commerçant Walmart et à l’épicier Whole Foods Market, l’association avec Google et Amazon permettra d’accroître la présence et la speakersdistribution de leurs produits dans l’univers virtuel. Voilà ce que l’on appelle une synergie!

Mais attention! La prochaine bataille se livrera autrement qu’avec des clics. C’est bien davantage avec une technologie qui commence à faire son apparition dans nos foyers, à savoir le haut-parleur intelligent (smart speaker), que les hostilités entre les deux groupes se dérouleront. Car ces derniers constatent avec un œil intéressé la montée en force du magasinage vocal (traduction très approximative de voice-based shopping), et ne veulent pas rater le coche! Que ce soit par l’entremise des appareils Amazon Echo ou Google Home, les consommateurs pourront désormais faire une bonne partie de leurs courses dans le confort de leur foyer, en dictant au haut-parleur les articles désirés. Echo et Home pourront également automatiser une partie des courses en se basant sur les achats antérieurs de leurs propriétaires. Le tout sera livré à domicile moyennant un déboursé, à moins que le consommateur ne décide de passer chercher lui-même ses emplettes à l’emplacement physique. Soudainement, les mariages Amazon-Whole Foods Market et Google-Walmart prennent tout leur sens!

L’information, le nerf de la guerre!

En stratégie d’entreprise, le timing a toute son importance, et aucune des quatre entreprises ne souhaite évidemment rater le train du magasinage vocal, d’où les ententes prises récemment entre nos géants. Les efforts financiers déployés par ces derniers dans alphala conquête de l’univers virtuel sont énormes, mais valent-ils vraiment le coup, quand on sait que les marges bénéficiaires dans le domaine du commerce de détail et de l’alimentation oscillent autour de 1 %? Sans doute doit-il y avoir un autre incitatif… Et c’est précisément Mark Lore, président et chef de la direction de la division du commerce électronique de Walmart, qui a bien malgré lui révélé l’anguille qui se trouve sous la roche, dans le communiqué annonçant le partenariat avec Google :

One of the primary use cases for voice shopping will be the ability to build a basket of previously purchased everyday essentials. […] This will enable us to deliver highly personalized shopping recommendations based on customers’ previous purchases.

Je traduis pour vous! Les “highly personalized shopping recommendations” sont en fait un sous-produit de la masse d’information générée par les Amazon Echo et Google Home de ce monde, qui récoltent déjà des térabits et des térabits de données sur les habitudes de consommation de chaque foyer. Voilà en quoi consiste le pactole! Cette masse d’information a une valeur non pas actuelle, mais bien future, car elle permettra aux entreprises qui pourront traiter adéquatement ces données de déceler les signes avant-coureurs des tendances de consommation, de personnaliser l’offre faite à tout un chacun et aussi d’ajuster finement la production en fonction de l’historique d’achat de leurs clients. En somme, prévision de la demande + utilisation efficiente de la chaîne de production = profits!

One thought on “La marche des géants

Add yours

  1. C’est vraiment un partenariat gagnant-gagnant. Toutefois je pense que Google et Amazone en sortent renforcés de cette opération. En effet ces deux géants vont progressivement prendre le contrôle d’un secteur aussi stratégique que porteur qui est celui de l’agro-alimentaire via la grande distribution .

Leave a Reply

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: