La 5G à l’horizon 2020!

Elle approche à grands pas, et les bouleversements qu’elle entraînera dans son sillage seront sans commune mesure avec ce que l’on a vu en matière d’évolutions dans le domaine des télécommunications. La cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile, ou 5G pour faire court, changera bien des choses, à la fois pour les citoyens, mais surtout pour les entreprises et les organisations.

Ce qu’est la 5G

Mais de quoi est-il question, lorsqu’on évoque la 5G? Évitons le piège du techno-babillage et résumons le tout en trois concepts : des communications à large bande permettant des débits de transmission élevés, un temps de latence réduit à sa plus simple expression et la multiplication des appareils qui emploieront les réseaux 5G. Les grandes lignes de cette prochaine évolution étant tracées, détaillons le tout quelque peu.

L’Union internationale des télécommunications (UIT), l’organisme des Nations Unies responsable de l’attribution des fréquences et de l’élaboration des normes techniques en matière de télécommunications sur la planète, voit grand pour la prochaine norme télécommunicationnelle. Si l’on compare à l’actuel standard occidental 4G-LTE (pour Long Term Evolution), la 5G promet aux futurs usagers une quantité (théorique, faut-il préciser!) de transmission de données vingt fois plus importante, mais dix fois la quantité actuelle une fois la norme implantée dans notre quotidien. La 5G, comme l’indique le tableau ci-bas, devrait également abaisser le temps de latence, c’est-à-dire le délai de transmission des informations (voix ou données), d’un facteur 10, tout en permettant à beaucoup plus d’appareils, dix fois plus pour être précis, d’être connectés qu’à l’heure actuelle.

Ce qu’implique la 5G

Au-delà de ces promesses techniques, l’avènement de la 5G n’est que la réponse bien nécessaire aux avancées technologiques récentes, tout comme à celles qui verront le jour d’ici peu. À cet égard, tout comme la circulation sanguine est essentielle au bon fonctionnement du corps humain, la 5G sera tout aussi essentielle au bon fonctionnement de nos sociétés modernes, et ce sur d’innombrables plans.

Par exemple, la quantité accrue de données transmises par seconde améliorera évidemment la fluidité des télécommunications, et notamment de la vidéo, qu’elle soit passive ou interactive. C’est une chose que les entreprises et les organisations qui pratiquent le télétravail, ou celles qui y songent, apprécieront car les vidéoconférences avec les travailleurs à distance sembleront dès lors presque « naturelles », comme si ces derniers étaient sur place. Par ailleurs, comme le signalait le magazine Forbes dans un article[1] sur le sujet, la relation avec la clientèle de l’organisation sera d’une toute autre nature avec l’arrivée prochaine de la 5G. Dans le commerce de détail par exemple, il est fortement envisageable que les clients fassent leurs emplettes à distance grâce à la vidéo, tout en bénéficiant des conseils d’un vendeur sur place. Et tout ça, sans parler de la réalité virtuelle, une autre éventualité technologique qui est en voie de se concrétiser, et qui nécessite une imposante masse de données transmises. C’est la direction vers laquelle on se dirige, et plus rapidement qu’on le pense!

La quasi-instantanéité des communication, obtenue grâce à la réduction du délai de latence quant à la transmission des données, sera plus qu’essentielle, et ce à bien des chapitres. Pensons seulement à tous les véhicules qui circuleront sur le réseau routier à l’aide du pilotage automatique. Si certains constructeurs automobiles offrent déjà la possibilité de se laisser conduire de A vers B, dont Tesla notamment, il y a fort à parier que cette caractéristique sera standardisée sur tous les véhicules à court et moyen terme. Évidemment, un temps de réaction immédiat, ou presque, devant les imprévus sur la route et la possibilité pour les voitures de communiquer entre elles pour mieux se coordonner ne sera pas possible sans la présence d’une infrastructure de communication adéquate.

En dernier lieu, la 5G permettra, à terme, une plus grande densité d’appareils connectés au réseau cellulaire. Non pas qu’on s’attende à une explosion des achats de téléphones cellulaires dans les années à venir! Le grand responsable, c’est l’Internet des objets (Internet of things, ou IoT), un concept que l’on résume parfois par l’expression « objets connectés ». Du frigo à la voiture, en passant par tous les capteurs qui seront installés au sein de nos infrastructures urbaines, on estime que plus de 25 milliards d’objets seront connectés sur l’Internet d’ici la fin de l’actuelle décennie, et ce n’est qu’un début! Tous ces objets transmettront en temps réel des données, et viendront donc s’ajouter à la masse des données existantes qui transitent déjà par les ondes hertziennes.

De la même manière que la 4G a rendu possible des idées et des concepts (Uber, Airbnb et autres) auxquels personne n’aurait pu penser auparavant, la 5G laisse à peine entrevoir ce à quoi le monde de demain ressemblera. Imaginez dans dix ans seulement!

 

 

 

 

[1] Forbes Technology Council, « 11 Ways The Advent Of 5G Will Aid Your Business ». Forbes, 25 juillet 2017.

Leave a Reply

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: