Indra Nooyi, ou la stratégie (gagnante) au féminin

La présidente de PepsiCo, Mme Indra Nooyi, tire sa révérence, après douze fructueuses années passées à la tête du célèbre fabricant américain de boissons gazeuses. Sous sa gouverne, l’entreprise a été un modèle de croissance et la dirigeante a su résolument engager PepsiCo sur la voie des produits alimentaires moins néfastes pour la santé, une diversification risquée mais qui s’est avérée payante in fine!

Des résultats probants

Cet exercice d’établissement du bilan d’un dirigeant d’entreprise n’est pas une habitude à Échec et Strat. Mais le parcours d’Indra Nooyi appelle une exception à la règle! La dirigeante de 62 ans, originaire de la métropole indienne de Chennai, a en effet passé près d’un quart de siècle chez PepsiCo, dont douze années à tenir la barre de cet immense navire de 263 000 employés. Au cours de son mandat qui prendra fin le mercredi 3 octobre prochain, PepsiCo a multiplié ses revenus par près de deux (1,81 pour être précis), ce qui représente une croissance annuelle moyenne de ces derniers de l’ordre de 5,5 %. Bon nombre d’entreprises se satisferaient de la moitié d’un tel résultat!

Du réalisme et de l’audace

Comme on peut s’en douter, ces douze années n’ont pas été un long fleuve tranquille pour Indra Nooyi. Arrivée à une époque où PepsiCo connaissait d’importantes difficultés financières, la chef de la direction a fait le pari audacieux d’élargir la gamme traditionnelle des produits de l’entreprise afin d’y inclure des aliments et des breuvages plus sains (entendre ici moins gras, moins salés et moins sucrés). En mettant la main sur une série d’entreprises dont les produits correspondaient davantage aux attentes et aux préoccupations des consommateurs du XXIe siècle, Indra Nooyi et PepsiCo ont ainsi pu offrir à ces derniers trois gammes de produits distincts (voir l’image ci-contre) dont les valeurs nutritionnelles sont clairement établies et énoncées. Aux clients de faire leurs choix par la suite!

Mais comme le rapporte Richard Feloni dans son article[1] publié sur le site Internet du magazine Business Insider, cette volonté stratégique fut initialement reçue avec une montagne de scepticisme par les milieux financiers. « Les analystes me disaient constamment : « Pourquoi agissez-vous comme Mère Teresa? Pourquoi essayez-vous d’orienter votre portefeuille vers des produits plus santé? » Et je leur répondais : « Parce que c’est la direction que prend le marché, et c’est la direction que nous devons prendre! » », se remémore la femme d’affaires. Cet entêtement aura été, on l’a vu, lucratif pour PepsiCo. Aujourd’hui, la politique Performance with Purpose fonde les actions actuelles et guide les décisions de demain chez PepsiCo, une chose dont Mme Nooyi n’est pas peu fière. Elle nous en parle dans cette vidéo!

Du coup, la diversification des activités de l’entreprise et la reconfiguration de son offre a sans conteste permis à PepsiCo d’amortir le choc causé par le rejet de plus en plus marqué des consommateurs pour les aliments sucrés, salés et gras. Le rapport annuel 2017 de l’entreprise fait valoir que les produits Better for You et Good for You constituent aujourd’hui la moitié du panier de produits de l’entreprise, un pourcentage qui n’était que de 38 % lorsque Indra Nooyi a pris les rênes de PepsiCo.

Une femme dans un monde d’hommes

On ne saurait par ailleurs passer sous silence le fait que Mme Nooyi, en sa qualité de femme et de dirigeante, aura sans conteste eu à travailler plus fort afin d’établir sa crédibilité et sa compétence aux yeux du monde des affaires, un monde aux valeurs traditionnellement masculines et qui, à bien des égards, n’est pas enclin aux compromis. Indra Nooyi avouait bien candidement, dans une entrevue[2] accordée au magazine Forbes, que dans son cas, son double emploi de dirigeante et de mère de famille fut très difficile à concilier. « J’ai eu la chance d’avoir un époux merveilleux, deux beaux enfants, une famille tissée serrée et un emploi extraordinaire en compagnie d’une grande équipe. Mais afin d’arriver et de demeurer au sommet, il y a eu beaucoup de compromis, beaucoup de sacrifices pas toujours saillants et beaucoup de dommages collatéraux. […] Si vous interrogez nos filles, je ne suis pas sûre qu’elles vous diraient que j’ai été une bonne mère. Je ne suis pas sûre… », reconnaît Mme Nooyi. Voilà un trait d’authenticité qui l’honore.

Qui sait où atterrira Indra Nooyi après son passage chez PepsiCo? Les rumeurs l’envoient à la tête de la CBS Corporation, aux prises avec un scandale de nature sexuelle relatif aux agissements de son président démissionnaire, Les Moonves. Quoi qu’il en soit, il est une certitude : le monde des affaires a besoin, et de manière urgente, de davantage de femmes de la trempe d’Indra Nooyi à la tête de nos entreprises et de nos organisations, j’en suis persuadé et convaincu!

 

 

 

 

[1] Richard Feloni, « PepsiCo CEO Indra Nooyi’s long-term strategy put her job in jeopardy — but now the numbers are in, and the analysts who doubted her will have to eat their words ». Business Insider, 1er février 2018.
[2] Stephanie Denning, « PepsiCo’s Indra Nooyi On The Tradeoffs Of Being CEO ». Forbes, 27 août 2018.

Leave a Reply

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: