L’Internet des objets : connectés partout, en tout temps!

C’est le rêve de toute entreprise : connaître son client mieux qu’il ne se connaît lui-même! Avec l’Internet des objets (Internet of Things, ou IoT, en anglais), la fiction est en voie de rejoindre la réalité! Et les effets attendus d’une telle technologie pour les entreprises et les organisations seront d’une ampleur jamais égalée à ce jour. On vous le démontre par A+B.

Imaginez que vous roulez sur une route de campagne au volant d’une voiture munie d’une batterie de capteurs, ce qui est déjà le cas pour bon nombre de voitures actuellement construites aujourd’hui. Le paysage est bucolique, la température est agréable, la journée rêvée, quoi! Le cerveau électronique de votre véhicule recueille chaque seconde des gigabits d’information émanant des capteurs qui tapissent la voiture, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur : position, vitesse, accélération, consommation d’essence, température du moteur, usure des pneus, pression d’huile, etc.

L’information, le prochain Graal du monde des affaires

Le système fermé que constitue votre véhicule génère un véritable pactole pour les entreprises, à savoir l’information. Mais de quoi est-il question lorsque l’on évoque ce concept d’information? Pour paraphraser l’un des très grands physiciens de notre époque, Leonard Susskind, l’information, c’est tout ce qu’il y a à savoir sur un système. En bref, l’information, c’est la réalité! Si l’on pouvait capter l’état de la voiture à un moment donné (pensez, en plus des variables évoquées plus haut, à toutes les autres données qu’il est possible de récolter), on aurait un portrait informationnel complet du système qu’est votre voiture.

En somme, l’Internet des objets est un pas en avant quant à la capture de la réalité. Et c’est là que ça devient intéressant pour les entreprises, parce que l’information peut se transformer en argent sonnant et trébuchant pour ces dernières! De quelle manière? Cette vidéo de la série « 60 secondes pour comprendre », produite par l’entreprise de télécoms française Orange, vous en donne un aperçu.

Réduction des coûts et efficience!

Vous êtes toujours sur la route à vous balader. Mais toutefois, sans que vous le sachiez, une microfissure dans le bloc moteur se développe lentement, engendrant une légère surchauffe du moteur. Cette information, rapidement constatée par l’un des capteurs, et directement transmise au constructeur automobile ou au concessionnaire automobile, et l’un de ces acteurs transmet à votre smartphone, et ce dans la seconde, une alerte. Mieux que ça, on vous indiquera également le garage autorisé le plus près, question de prévenir la panne appréhendée. Voilà qui ne fera que renforcer le lien de confiance développé entre le constructeur automobile et le consommateur : l’entreprise, grâce à l’Internet des objets, est là pour aider la vie de ses clients! Cette vidéo d’Amazon vous convaincra de la chose!

Et c’est loin d’être tout! Prenons l’usure des pneus, par exemple. En captant la valeur de cette variable et en acheminant l’info auprès de votre garagiste, ce dernier est en mesure de planifier de manière fine le personnel dont il a besoin et les ressources nécessaires (le bon type de pneu, par exemple) afin d’effectuer le changement de pneumatiques. L’information ainsi transmise, couplée à l’analyse que l’on peut faire de cette dernière par l’entremise des mégadonnées, permet donc de gérer les ressources de tous (le temps du client, les employés du garage, etc.) de manière efficace et efficiente. Gains en vue encore ici!

Et qui dit que cette information ne servira qu’à votre garagiste, qu’au concessionnaire ou qu’au manufacturier? Votre assureur automobile sera probablement très intéressé d’établir, à partir des données de position, de vitesse et d’accélération et une foule d’autres variables, votre profil de conducteur. Un tel profil lui permettra d’évaluer le juste risque associé à votre style de conduite, et d’ajuster ainsi en conséquence la prime que l’assureur pourra exiger. Encore ici, tous sont gagnants puisqu’une connaissance accrue, rendue possible par l’Internet des objets, de la clientèle d’une entreprise et de ses comportements permet de raffiner l’offre et a le potentiel d’accroître la demande pour des produits ou des services plus en phase avec la réalité du marché.

Un potentiel énorme, mais…

Comme avec toute technologie naissante, la réalité va beaucoup plus vite que le législateur. Car force est de reconnaître que si le potentiel de l’Internet des objets est énorme, les questions éthiques inhérentes à cette avancée le sont tout autant. Oui, l’information permet d’affiner l’offre aux goûts et aux préférences du client, tout comme elle permet aux entreprises et aux organisations de mieux connaître ce dernier et d’employer à meilleur escient leurs ressources et leurs compétences. Oui, l’information devient même une source de valeur, puisque l’entreprise A (comme Amazon, par exemple! 😉) peut vendre à l’entreprise B des informations sur leurs clients communs. Mais la question demeure entière, et à ce jour sans réponse bien définie : à qui appartiennent ces informations? Au consommateur qui les génère? À l’opérateur de télécoms par qui elles transitent? À l’entreprise qui les récolte? À quel point sommes-nous prêts à partager des pans entiers de notre réalité, de notre quotidien, avec des entreprises qui ne veulent que notre bien, tant au propre qu’au figuré?

D’importantes questions pour un monde qui se transforme rapidement!

Leave a Reply

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: