La réalité virtuelle : être sans vraiment y être!

Certes, la réalité virtuelle n’est peut-être pas encore tout à fait au point. Mais qu’importe, les promesses de cette spectaculaire composante de la révolution numérique sont immenses, et font déjà rêver!

Avez-vous déjà essayé un casque de réalité virtuelle (VR, ou virtual reality, en anglais?)? Si oui, vous êtes sans doute bien au fait des innombrables possibilités offertes par la réalité virtuelle. Et signe que la chose a un excellent potentiel commercial, elles sont plusieurs entreprises, et non les moindres, à avoir investi massivement au cours des dernières années afin de parvenir à créer le vecteur qui pourra rendre de la manière la plus crédible possible un environnement donné. On peut ici penser à Facebook avec sa gamme de casques Oculus, à Sony avec son casque couplé à sa console de jeux PlayStation VR, au studio américain de jeux vidéo Valve avec sa lunette Index, ou encore au fabricant de smartphone taiwanais HTC, qui propose aux technophiles son modèle VIVE.

Du rêve à la réalité

Qu’il serait plus simple de pouvoir se téléporter, comme le font les personnages de l’univers Star Trek. Mais à défaut de pouvoir se dématérialiser pour réapparaître à un autre endroit, une technologie qui n’apparaîtra qu’au XXIVe siècle (toujours selon les créateurs de Star Trekl!), la réalité virtuelle peut certes constituer un compromis fort acceptable. Mais de quoi parle-t-on au juste, lorsqu’il est question de réalité virtuelle? La vidéo qui suit vous aidera à mieux comprendre ce concept.

Alors que la réalité augmentée, technologie que nous avons abordée dans un autre article de la présente série[1], cherche plutôt à « imprimer » une image sur l’environnement de l’utilisateur, la réalité virtuelle, pour sa part, plonge ce dernier dans un univers créé de toutes pièces, un univers bien entendu contraint par les limites physiques du casque de VR. Concrètement, à quoi la réalité virtuelle peut-elle ressembler, une fois le casque bien fiché sur la tête? Jetez un œil à la visite virtuelle (en anglais) effectuée par quelques clients potentiels de la chaîne hôtelière Marriott, et vous saisirez tout!

La possibilité d’examiner un produit, ou d’observer la manière dont sera rendu un service, constitue, selon Bernard Marr dans son article[2] publié sur le site Internet de la revue Forbes, l’un des très grands avantages de la réalité virtuelle. C’est une chose qu’a très bien comprise Marriott, et nombre d’entreprises œuvrant dans le domaine du tourisme. Visualiser le complexe hôtelier (incluant la chambre, la plage et les restaurants, par exemple) permet à ces organisations de faire en sorte que le client peut avoir une meilleure idée de ce pourquoi il s’apprête à payer, et donner le dernier petit coup de pouce à la réalisation de la transaction.

Par ailleurs, la réalité virtuelle rend déjà de bons services en matière de formation. Tous les contenus et tous les contextes d’apprentissage sont envisageables avec la réalité virtuelle. Le système Oculus offre, par exemple, VirtualSpeech, une application permettant à celles à et à ceux qui souhaitent améliorer leurs compétences oratoires de la faire devant un auditoire numérique.

On peut également imaginer ce à quoi ressemblera le shopping du futur avec la réalité virtuelle. Comme l’indique Bernard Marr dans son papier, on verra apparaître dans les années à venir des magasins virtuels ou des salles de montre numériques, auxquels les clients pourront avoir accès simplement en se glissant un casque de réalité virtuelle sur la tête. L’avantage pour les entreprises qui adopteront cette manière de vendre? L’information! Tous les faits et gestes (virtuels!) effectués par le client lors de sa visite pourront être analysés, histoire d’en tirer de précieuses observations qui pourraient in fine se traduire par des ventes supplémentaires.

En ma qualité d’amateur de sport, je m’en voudrais de ne pas compléter ce tour d’horizon des potentialités de la réalité virtuelle dans ce domaine. Déjà, la National Basketball Association (NBA), le plus prestigieux circuit professionnel de basket sur la planète, offre de revoir certaines parties par l’entremise de son service NBA XR. Le résultat est à la fois assez surprenant et assez spectaculaire, comme vous pouvez le constater par vous-même sur la vidéo (en anglais) qui suit.

La firme Trictica prévoir que les revenus mondiaux reliés à la technologie de la réalité virtuelle et aux accessoires qui la supportent se chiffraient à un milliards USD en 2018; dans cinq ans seulement, ces mêmes revenus devraient frôler les 13 milliards USD. La réalité virtuelle n’en est encore qu’à ses premiers balbutiements, mais imaginez le futur!

 

 

 

 

 

[1] Relisez notre article « Réalité augmentée, profitabilité augmentée? », paru en avril 2019.

[2] Bernard Marr, « The Amazing Ways Companies Use Virtual Reality For Business Success ». Forbes, 31 juillet 2017.

Leave a Reply

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: